Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

mardi 12 janvier 2016 à 20h

2 parties : 1 2

Projection-débat autour du film "CAPITAINE THOMAS SANKARA"

Mardi 12 Janvier à 20h15 à Toulouse, en collaboration avec la librairie Terra Nova et l'association Survie, projection unique précédée d'une version raccourcie de la pièce SANKARA MITTERRAND par la compagnie L'Agit et suivie d'un débat animé par des membres de l'association Survie (Tarif unique : 8€ • achetez vos places à partir du 2/01).

CAPITAINE THOMAS SANKARA

Christophe Cupelin - documentaire Suisse/Burkina Faso 2015 1h30mn VOSTF -

CAPITAINE THOMAS SANKARA

Thomas Sankara devient président de la Haute-Volta le 4 août 1983. Une année après, il marque définitivement l'histoire et l'identité de son pays en le rebaptisant Burkina Faso, littéralement la « terre des hommes intègres ». Bien au-delà des frontières de son pays, il a représenté un immense espoir pour une grande partie de la jeunesse africaine.
Sa politique d'affranchissement du Burkina Faso, qui promeut notamment l'autosuffisance de la nation sur le plan alimentaire, l'amène à prendre radicalement position contre toute forme d'influence impérialiste ou néocoloniale, et lui fait adopter un discours sans ambages à l'égard des puissants de son époque. Sankara tente de réformer en profondeur la société civile, qu'il considère comme encore figée sur le modèle féodal, en luttant contre les inégalités entre hommes et femmes, l'analphabétisme, la corruption, les privilèges des fonctionnaires… Mais en dépit des succès apparents et de la popularité de sa révolution, Sankara est contesté en coulisses. Il est brusquement assassiné le 15 octobre 1987 lors d'un coup d'État que l'on dit organisé par Blaise Compaoré, l'homme qu'il considérait comme son frère, actuel président du Burkina Faso.
À travers un montage d'archives rares méticuleusement rassemblées, le réalisateur Christophe Cupelin offre une vision complète de l'héritage intellectuel et politique de Sankara, et restitue fidèlement l'atypisme de ce chef d'Etat, percutant dans son action comme dans ses propos. Vingt-sept ans après sa disparition tragique et officiellement non élucidée, ce film donne enfin à voir et à entendre la parole de Thomas Sankara, l'un des plus importants leaders africains du xxe siècle.



SANKARA MITTERRAND, de Jacques Jouet, avec Ibrahima Bah, François Fehner et Pascal Papini (35mn). Palais présidentiel de Ouagadougou, 17 novembre 1986. Deux hommes se font face à une table de banquet. Thomas Sankara se lance dans une diatribe enflammée pour dénoncer notamment l'attitude de la France, François Mitterand réplique. S'engage un échange aigre-doux où la causticité du vieux lion répond à l'impertinence et à l'ironie du jeune loup. C'est cet échange qui a inspiré façon Oulipo cette pièce qui y introduit un troisième intervenant : le « Théâtre simple », personnage théorique, modérateur du débat et allégorie de l'art scénique. Une pièce aux multiples facettes, chaque fois différente, qui s'attaque aux mécanismes de l'art oratoire…

Et dès 18h30 à la librairie Terra Nova : Thomas Sankara et la transition politique actuelle au Burkina Faso, rencontre avec des membres de l'association Survie et des acteurs Burkinabè. Octobre 2014, le peuple Burkinabè se soulève et renverse le dictateur Blaise Compaoré au pouvoir depuis 27 ans. Une année plus tard, en Septembre 2015, un putch militaire est mis en échec par une mobilisation massive. En quoi l'expérience sankariste a-t-elle servie de référence à la transition politique actuelle au Burkina Faso ?

Lien : https://toulouse.demosphere.net/rv/11959
Source : message reçu le 11 décembre 18h

Réagir

Informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site.

Proposer un commentaire c'est faire évoluer des idées de façon respectueuse et constructive. Les propos sortant de ce cadre seront supprimés.

Réagir

Soyez le premier à réagir!

Proposer un commentaire c'est faire évoluer des idées de façon respectueuse et constructive. Les propos sortant de ce cadre seront supprimés.