Réagir (1)EnvoyeriCalPartager

lundi 18 février 2019 à 17h30

Conférence-Débat : Obsolescence Programmée - Comment en sortir ?

Des imprimantes qui tombent en panne au bout de quelques années, des téléphones dont les mises à jour empêchent le bon fonctionnement, des produits fragiles et conçus pour ne pas durer... L'Obsolescence Programmée fait maintenant partie de nos quotidiens. Au vu des problématiques environnementales, nous comprenons que cette pratique industrielle ne sera pas compatible avec la réduction des risques écologiques. Elle favorise une croissance consumériste, consommatrice de ressources et d'énergie, plutôt qu'une industrie stable et durable. Mais comment y remédier ? L'Obsolescence Programmée est-elle inhérente à nos systèmes productifs ? Ou peut-elle être combattue par des initiatives juridiques et locales ?

L'association MADETE, en partenariat avec l'association du Manifeste pour l'Industrie vous invite à discuter de ce sujet d'actualité. En commençant pas comprendre l'origine de ce phénomène économique, son ancrage dans notre modèle productif et les batailles juridiques, notamment contre Apple, qu'il sous-tend avec :

- Adèle Chasson : membre de Halte à l'Obsolescence Programmée (HOP), association devenue centrale dans la bataille pour la durabilité des produits.
- Emile Meunier : avocat en droit de l'environnement, engagé dans les procédures juridiques contre Apple et Epson pour fait d'Obsolescence Programmée.

Puis nous explorerons, dans une seconde partie, les initiatives locales et concrètes qui combattent l'Obsolescence Programmée avec :

- Luc Dando : fondateur du collectif Éco-Industrie Locale et membre du Manifeste pour l'Industrie (MAI), militant d'un modèle de développement alternatif.
- Jean-Paul Tarit : membre des Café Bricol', "repair café" qui pousse les consommateurs à réparer plutôt qu'à jeter.
- Elsa Lormont : représentante de Ethikis ad Civis, coopérative à l'origine du label anti-obsolescence programmée LONGTIME®.

Nous vous attendons nombreuses et nombreux pour faire vivre le débat autour de ce sujet. Le lundi 18 février à 17h30, dans l'amphithéâtre Boyer de l'Université Toulouse Capitole, au sein des anciennes facultés.

Gratuit et ouvert à tous.

Lien : https://toulouse.demosphere.net/rv/18944
Source : https://www.facebook.com/events/2237716052331…
Source : message reçu le 31 janvier 17h

Réagir

Informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site.

Proposer un commentaire c'est faire évoluer des idées de façon respectueuse et constructive. Les propos sortant de ce cadre seront supprimés.

Réagir

Soyez le premier à réagir!

Proposer un commentaire c'est faire évoluer des idées de façon respectueuse et constructive. Les propos sortant de ce cadre seront supprimés.

peut-elle être combattue par des initiatives .:juridiques:. et locales ?

Par Anonyme, le 07/02/2019 à 14:30

"peut-elle être combattue par des initiatives juridiques et locales? "

On pourrait effectivement penser à combattre l'Obsolescence Programmée par des initiatives juridiques, mais pas à Toulouse.

En effet, sur la région, la plupart des juristes sont gangrénés par l'ignorance, la corruption, la franc-maçonnerie et le FN.

Pour faire intervenir la BAC lors d'opération antipub, les pouvoirs publics sont très rapides et la compuration des accusés quasi-instanée en cas d'infraction passible d'une simple amende.

Par contre, allez tenter de déposer plainte pour des délits passibles de 5 ans fermes (fréquents dans le cas du harcèlement publicitaire) :

- vous trouverez assez facilement un OPJ assermenté capable de raconter que l'existence d'un contrat commercial dispense de respecter le code pénal.

- vous trouverez assez facilement une avocate capable de raconter que l'existence d'un contrat de travail dispense de respecter le code pénal.

Les juristes toulousains, Régulièrement présents en Loge depuis 7 ans et plus, ont très souvent la même mentalité que Pierre-Yves Couilleau ...