Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

mardi 26 février 2019 à 20h

Causerie sur l'impérialisme - Cercle Critique de la valeur-dissociation-Occitanie

La prochaine causerie du Cercle de la critique de la valeur-dissociation-Occitanie aura lieu à Toulouse le mardi 26 février.

1ère discussion :
[ Qu'est-ce que le capitalisme ? ]
Travail, valeur, argent et marchandise : une présentation de la critique des catégories de base du capitalisme
avec Benoît Bohy-Bunel


2ème discussion :
Présentation du livre de Robert Kurz,
[ Impérialisme d'exclusion et état d'exception ]
(éditions Divergences, 2018)
avec Clément Homs

Après le krach de 2008, après les plans de sauvetage mais aussi les banqueroutes étatiques et les flux de réfugiés jetés sur les routes d'une odyssée désespérée, il devient de plus en plus évident, dans les centres du capitalisme comme dans ses périphéries effondrées, que ce dernier se disloque. Alors que l'humanité se défait toujours en un océan d'une extrême pauvreté où flottent les derniers îlots d'une richesse obscène, on voit se répandre, et pas seulement dans l'Europe de l'ouest, une terreur faite d'exclusion, de démarcation et de verrouillage des frontières. L'impérialisme de crise du XXIe siècle n'a définitivement plus les formes qu'il avait au XIXe siècle. À coups d'interventions militaires, de forces spéciales, de drones et d'encampements des masses de réfugiés, il n'est plus un impérialisme d'inclusion, mais vise bel et bien l'exclusion. En se confrontant de manière critique à Carl Schmitt et Giorgio Agamben, Robert Kurz montre avec force qu'en ce début de XXIe siècle le système producteur de marchandises en crise apparaît désormais à visage découvert, comme un état d'exception mondial et permanent, qui a déjà tous les traits de la nouvelle barbarie qui vient.

___

à propos du Cercle Critique de la valeur-dissociation-Occitanie

Né en 2016 à la suite d'un mouvement social, ce cercle d'abord itinérant (Foix, Albi, Carcassonne, Montpellier) se fixe désormais en 2019 à Toulouse. Lié à la revue Jaggernaut. Crise et critique de la société capitaliste-patriarcale (éditions Crise & Critique), il entend nourrir la participation aux luttes sociales d'une discussion théorique et critique à partir des textes de Marx, Kurz, Jappe, Scholz, Trenkle, Lohoff, Debord, Postone, et plus largement du courant de la critique de la valeur-dissociation et de la première génération de l'Ecole de Francfort.

La « critique de la valeur-dissociation », inspirée par Marx mais sans s'y limiter, procède d'une critique radicale du travail et de l'argent, de la marchandise et de la valeur marchande, de l'Etat et du patriarcat, du sujet moderne et des idéologies de crise.

A chaque séance, des participants ou des invités extérieurs se proposent d'exposer une réflexion originale ou de présenter les nœuds argumentatifs et enjeux d'un texte, afin d'introduire une réflexion collective et des discussions vivantes.


___

le Mardi 26 février à 20h
au BAR des FARFADET-TES en pays cathares
19 bis Faubourg Bonnefoy, Toulouse
(10 min à pied métro Marengo)

Lien : https://toulouse.demosphere.net/rv/19199
Source : http://www.palim-psao.fr/2019/02/causeries-qu…
Source : message reçu le 20 février 14h

Réagir

Informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site.

Proposer un commentaire c'est faire évoluer des idées de façon respectueuse et constructive. Les propos sortant de ce cadre seront supprimés.

Réagir

Soyez le premier à réagir!

Proposer un commentaire c'est faire évoluer des idées de façon respectueuse et constructive. Les propos sortant de ce cadre seront supprimés.