Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

jeudi 12 mai 2011 à 20h30

Projection-Débat War photographer

Séance unique jeudi 12 mai à 20h30 à Toulouse, suivie d'une rencontre avec Alain Mingam, reporter-photographe (achetez vos places à partir du 6 mai aux tarifs habituels du cinéma).

WAR PHOTOGRAPHER

Christian Frei - documentaire Suisse 2002 1h36mn -

Du 12/05/11 au 12/05/11 à Toulouse

WAR PHOTOGRAPHER
TARIFS :
TARIF NORMAL : 6€
ABONNEMENT : 45€ (10 places)
Séance sur fond gris : 4€

Pourquoi James Nachtwey est-il un témoin capital de notre temps ? Parce qu'il a « fait » toutes les guerres depuis vingt ans. Parce que, des massacres au Rwanda, des atrocités commises au Kosovo, de la répression en Tchétchénie, mais aussi de l'effrayant dénuement des pauvres de Djakarta, il a su capter l'essence indicible. Parce qu'à travers ses photos, souvent fameuses, ce grand « photographe de guerre », longtemps membre de l'agence Magnum, est devenu le plus crédible des militants antiguerre. La caméra qui a suivi Nachtwey sur le terrain dévoile un homme discret, concentré, patient, qui approche des gens au stade terminal de la détresse, avec une discipline qui a autant à voir avec la morale qu'avec l'expérience du métier. Grâce à une microcaméra fixée sur l'appareil photo de James Nachtwey, la démarche du photographe en quête du cadre idéal, de l'instant décisif, mais aussi de l'émotion qu'il veut restituer, l'acte de photographier l'horreur (ou la misère) ont rarement été auscultés avec plus d'acuité. Et les questions que l'on se pose naissent ainsi naturellement des rencontres que fait Nachtwey lors de ses reportages, débouchant toutes sur le même paradoxe, insoluble sans doute : comment « faire de l'art » et, dans le cas de James Nachtwey, l'art est souvent magistral avec la souffrance extrême d'autrui. Cet humaniste sans emphase se dit « tourmenté » par la question. Il n'y répond pas mais continue de prendre tous les risques pour défendre sa conviction la plus intime : il croit encore qu'une photo peut déclencher une décisive prise de conscience. Le grand témoin est aussi un homme rare.

Jean-Claude Loiseau (Télérama)

Source : http://www.cinemas-utopia.org/toulouse/index....

Lien : https://toulouse.demosphere.net/rv/1976

Réagir

Informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site.

Proposer un commentaire c'est faire évoluer des idées de façon respectueuse et constructive. Les propos sortant de ce cadre seront supprimés.

Réagir

Soyez le premier à réagir!

Proposer un commentaire c'est faire évoluer des idées de façon respectueuse et constructive. Les propos sortant de ce cadre seront supprimés.