thème :   le plus vu
Réagir (2)Covoiturage EnvoyeriCalPartager

vendredi 13 septembre 2019 à 17h30

Rencontre avec Boris Pijuan, autour du livre Sobriété et décroissance.

Rencontre à la librairie Privat avec Boris Pijuan, auteur du livre Sobriété et décroissance. Redonner un sens à la vie, paru aux éditions Libre et Solidaire.

Entrée Libre.

Les interrogations sur le fonctionnement de nos sociétés sont multiples et angoissantes, les systèmes politiques ne répondent plus aux besoins des individus, la violence devient monnaie courante... Beaucoup s'interrogent et ressentent la nécessité de quitter un mode de consommation qui détruit l'environnement et accentue la pollution pour revenir à une sobriété heureuse.

Le climat se dérègle, les ressources se raréfient, la biodiversité disparaît, les inégalités s'accroissent. Quelles en sont les causes, quelles en seront les conséquences ? C'est à ces questions que Boris Pijuan entend apporter des éléments de réponse.
La compréhension des multiples enjeux que nous devons affronter - la raréfaction des réserves géologiques (énergies fossiles et métaux), l'évolution climatique ou encore les impasses où nous conduit la technologie - est primordiale pour fonder un monde nouveau.

Loin des prophètes de l'apocalypse et du malheur, l'auteur réaffirme l'idée que, le champ des possibles étant toujours ouvert, la seule question qui vaille désormais est bien de savoir quel chemin allons-nous prendre...

Lien : https://toulouse.demosphere.net/rv/20611
Source : https://www.librairieprivat.com/agenda-48072/…
Source : message reçu le 3 août 13h

Réagir

Informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site.

Proposer un commentaire c'est faire évoluer des idées de façon respectueuse et constructive. Les propos sortant de ce cadre seront supprimés.

Réagir

Soyez le premier à réagir!

Proposer un commentaire c'est faire évoluer des idées de façon respectueuse et constructive. Les propos sortant de ce cadre seront supprimés.

Déconstruction du commentaire précédent

Par Anonyme, le 18/08/2019 à 18:39

Je serai curieux de savoir ce que vous entendez par « thèse bourgeoise », j'ai du mal à saisir ce concept (peut-être parce que cela ne veut rien dire). En tout cas vous n'avez surement pas lu ce livre car je ne vois pas comment on peut appliquer un tel qualificatif à un ouvrage qui nous invite à la sobriété, à la simplicité volontaire, pour permettre enfin un véritable partage des richesses.

En ce qui concerne l'article que vous nous invitez à lire, il est désolant de voir comment des gens comme Pablo Servigne, Raphael Stevens, Aurélien Barrau et maintenant Boris Pijuan sont taxés de catastrophistes délirants, des prophètes du malheur coupables de paralyser l'action par la propagation de la peur alors que c'est tout le contraire. Ce sont des lanceurs d'alertes qui se basent sur des études scientifiques irréfutables et qui nous invitent à sortir des autoroutes de la pensée afin d'arpenter les multiples alternatives à ce système mortifère qui est le nôtre. Il est certes plus aisé d'appliquer la politique de l'autruche mais les enjeux sont tels qu'il ne nous est plus permis d'ignorer les conséquences de nos modes de vies occidentaux.

Pour ma part ce livre a été un véritable coup de cœur, rares sont les ouvrages qui englobent autant de composantes nous permettant de comprendre la nécessité de décroître notre empreinte écologique et c'est avec plaisir que j'irai rencontrer cet auteur.
Merci à demosphere d'avoir diffusé ce rendez-vous.

Déconstruction de la décroissance

Par Anonyme, le 16/08/2019 à 10:13

Les "pseudo-écolos" font deux erreurs :

1 Ici, on ne dit pas décroissant, mais des chocolatines!

2 "le champ des possibles étant toujours ouvert, la seule question qui vaille désormais est bien de savoir quel chemin allons-nous prendre" : Encore une thèse bourgeoise dénoncée ici https://mars-infos.org/c-est-la-catastrophe-4226