Réagir (1)EnvoyeriCalPartager

vendredi 13 septembre 2019 à 19h

Rencontre avec les Editions Crise et Critique - Ne travaillez jamais!

Rencontre avec Alastair Hemmens autour de son livre Ne travaillez jamais paru aux éditions Crise et Critique. En présence de l'un des éditeurs, qui présentera également la revue Jaggernaut.

Entrée libre.

Ne travaillez jamais. La critique du travail en France de Charles Fourier à Guy Debord, de A. Hemmens

Qu'est-ce que le travail ? Pourquoi travaillons-nous ? À gauche comme à droite, on répond que le travail est à la fois une nécessité naturelle et un bien social. On peut critiquer sa gestion et son indemnisation, mais jamais le travail lui-même.

Hemmens démonte ces idées reçues et démontre que le capitalisme et sa crise finale ne peuvent être compris que sous l'angle du caractère historiquement spécifique et socialement destructeur du travail. Il se livre à une analyse critique des penseurs français qui, au cours des deux derniers siècles, ont contesté frontalement la forme travail : Charles Fourier, Paul Lafargue, André Breton, Guy Debord. Alastair Hemmens est chercheur, il vit au pays de Galles.

Revue Jaggernaut, N° 1: L'anticapitalisme tronqué, lieu de fusion du populisme transversal, Collectif

Tant de raisons de se sentir révolté, indigné, angoissé face à l'état du monde, les médias nous en fournissent toujours de nouvelles. Mais les causes plus profondes de ce que nous vivons sont les grandes oubliées du marché des opinions. Les comprendre est pourtant la première condition pour un agir qui ne s'épuise pas dans l'immédiat.

La "critique de la valeur", issue de Marx sans s'y limiter, procède d'une critique radicale du travail et de l'argent, de la marchandise et de la valeur marchande, de l'État et du patriarcat, du sujet moderne et des idéologies de crise. Les textes de Jaggernaut analysent autant les problèmes théoriques de fond que les formes concrètes de la crise de la société marchande.

Avec des contributions de Mark Loeffler, Clément Homs, William Loveluck, Anselm Jappe, Roswitha Scholz, Robert Kurz, Karl-Heinz Lewed, Benoit Bohy-Bunel, Norbert Trenkle et Fred Lyra.

Lien : https://toulouse.demosphere.net/rv/20633
Source : https://www.librairie-terranova.fr/4-consulte…
Source : message reçu le 6 août 18h

Réagir

Informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site.

Proposer un commentaire c'est faire évoluer des idées de façon respectueuse et constructive. Les propos sortant de ce cadre seront supprimés.

Réagir

Soyez le premier à réagir!

Proposer un commentaire c'est faire évoluer des idées de façon respectueuse et constructive. Les propos sortant de ce cadre seront supprimés.

à gauche??? Mais quelle gauche?

Par Anonyme, le 29/08/2019 à 01:59

"À gauche comme à droite, on répond que le travail est à la fois une nécessité naturelle et un bien social. On peut critiquer sa gestion et son indemnisation, mais jamais le travail lui-même."

Ben nous ne devons pas parler de la même gauche alors! Vous faîtes sans doute référence à la "gauche" de Hamon, Cazeneuve, Duflot, Delga qui ont tous voté pour le 49.3 ... Ces gens là sont influencés par génération, le GODF et le PS (parti sarkoziste).

Allez oser raconter au NPA, à la FA, à LO, au POID, à l'IS, à la CNT ou à l'UCL qu'ielles n'ont jamais parlé d'abolir le travail salarié. Cette gauche risque de vous coller une droite :p