Réagir (0)Covoiturage EnvoyeriCalPartager

mardi 4 février 2020 à 20h30

Avant-Première : Tout peut changer, et si les femmes comptaient à Hollywood ?

En partenariat avec Girls Don't Cry, le média pop féministe de l'association La Petite, avant-première suivie d'un échange avec Kathy Sebbah, réalisatrice, Annabelle Bouzom, productrice, et Camille Mathon, directrice artistique de Girls Don't Cry.

achetez vos places dès le 25 janvier • le film sortira en salle le 19 février - tarif habituel du cinéma : 7€ ou ticket d'abo

TOUT PEUT CHANGER, ET SI LES FEMMES COMPTAIENT À HOLLYWOOD ?

  • Réalisateur : Tom Donahue
  • Durée : 1h37
  • Année : 2018
  • Pays : USA
  • Langue de diffusion : VOSTF

avec Geena Davis, Meryl Streep, Natalie Portman, Reese Witherspoon, Chloë Grace Moretz, Jessica Chastain, Taraji P. Henson, Cate Blanchett, ...

« Tant que les femmes sont caricaturées, tenues à l'écart, stéréotypées, hyper-sexualisées - tant qu'on ne leur propose pas de rôles forts ou qu'elles sont simplement absentes des écrans -, le message est clair : les femmes et les jeunes filles n'ont pas la même importance que les hommes et les garçons. Cette situation a un impact considérable sur le secteur et la société dans son ensemble. » Geena Davis

Ce film est essentiel à voir, à revoir et à montrer. Pourquoi ? Parce qu'il parle des représentations et de la manière dont elles constituent des modèles indispensables à la construction des individus. Les femmes sont sous-représentées à Hollywood, dans tous les corps de métier, et également à l'écran. Elles sont généralement cantonnées à des seconds rôles, elles véhiculent souvent des stéréotypes associés à leur genre, les narrateurs sont rarement des narratrices, les héros dans les contenus pour enfants sont rarement des héroïnes... Ces affirmations sont quantifiables et c'est le travail que fournit le Geena Davis Institute, créé par la célèbre actrice, qui répertorie depuis vingt ans des données précises sur la représentation des femmes et des hommes dans le secteur du divertissement. Les résultats sont édifiants... Comment dans ces conditions, les petites filles peuvent-elles se projeter occupant des postes à responsabilités dans leur future vie adulte ou se sentir capables de changer le monde ? La culture américaine inonde l'ensemble de la planète et représente la plus grosse part de la consommation culturelle mondiale. La question de la place des femmes au sein de cette industrie devient alors essentielle pour espérer lutter contre les inégalités entre les sexes.

Lien : https://toulouse.demosphere.net/rv/21620
Source : https://www.american-cosmograph.fr/tout-peut-…
Source : message reçu le 12 janvier 11h