Réagir (0)Covoiturage EnvoyeriCalPartager

jeudi 6 mai 2021 à 13h

ACTION COUP DE POING : J'aurais voulu être un artiste Acte 7

Jeudi 6 Mai 2021
ACTION COUP DE POING / INTER-Collectif - Inter-luttes
J'aurais voulu être un artiste ACTE 7
RDV 13H à l'occupation du théâtre de la cité

Des Gilets Jaunes, Aux Arts Etc, des artistes, des précaires, des intermitent.te.s, une partie des occupant.e.s du théâtre de la cité, des citoyen.ne.s...
Proposent de mettre leurs forces en commun pour porter leurs revendications, le temps d'une action coup de poing commune, visant une cible symbolique dans la ville.

Ils exigent l'abrogation de la réforme de l'assurance-chômage en cours, un arrêt immédiat du processus de gentrification particulièrement prédateur et actif sur la ville de Toulouse, contre la destruction de tous les lieux de solidarité pour en vendre le terrain à des promoteurs et réclament au gouvernement de formuler une vraie loi climat, qui prenne en compte l'ensemble des préconisations de la Convention Citoyenne pour le Climat, sans filtre, comme promis par le président de la république....

Ces dernieres semaines, nous avons occupé
1 - La place du capitole durant un Conseil municipal, pour continuer de distraire notre cher Maire qui avait décroché son affiche-portrait quelques jours auparavant devant le Théâtredelacité, lui rappeler la culture Toulousaine ne le remercie pas de son action prédatrice (Bleu Bleu - Mix'art -Pavillon Mazar)
2 - Le pôle emploi avenue de l'URSS pour exiger l'abrogation de la réforme de l'assurance-chômage
3 - La DIRECCTE pour exiger, un peu plus fortement, l'abrogation de la réforme de l'assurance chômage puisque nous n'avions pas été entendus
4 - L'hôtel-dieu avec des lits supplémentaires que nous, citoyen.ne.s et personnel soignants, étions venus offrir en solidarité.
5 - Kaufman and broad, avec Anv cop 21 et le Dal 31 pour le mettre au enchères l'ensemble de leur parc immobilier et installer des projets humain et écologiquement viables à la place des projets actuels qui gentrifient la ville et suppriment l'âme des quartiers populaires de Toulouse.
6 - Le Pavillon Mazar, pour rappeler que le bâtiment est un Théâtre sous ordonnance de 1945 et ne peut être vendu comme un loft. Nous manquons cruellement de lieux de cultureS de qualité sur Toulouse il n'est pas possible de les éradiquer sans cesse.

Nous portons les revendications sociales du mouvement d'occupation des théâtres, dans des lieux symboliques de l'état, pour leur donner plus de visibilité médiatiques et pour qu'elles puissent être prises en considération par les pouvoirs publics, aussi nous réfléchissons collectivement pour apporter un peu de transversalité de lutte dans ce mouvement y inclure un volet local et élargir un peu les revendications de départs sans perdre l'essence de ce mouvement de lutte.

Au fil de nos assemblées populaires nous avons adopté 6 revendications que nous portons collectivement :
1 - Abrogation de la réforme de l'assurance-chômage !
2 - Retrait de la loi de Sécurité globale !
3 - Salaire minimum à vie pour tou.s.te.
4 - Réquisition de tous les bâtiments publics vides ( au minimum la nuit !)
5 - Plus de lits, plus de moyens, plus de personnel pour l'hôpital public !
6 - Reconnaissance du vote blanc !

Nous profiterons de chacune de nos actions pour amener du débat et enrichir notre socle de revendications.

Nous n'avons pas encore été entendus par cet état, si ce n'est par sa police qui a su nous déloger plusieurs fois plutôt que de nous laisser occuper jusqu'à obtention de nos droits fondamentaux.
La réforme de l'assurance-chômage comme la destruction de nos conquis sociaux, et le désastre environnemental ont toujours lieu, rien ne se passe depuis des décennies...
Nous ne voulons pas de cet avenir-là ni de cette ligne politique !!
Tant que le capitalisme vivra, polluera nos écosystèmes, validera le patriarcat et atomisera, ou décrédibilisera toutes formes d'organisations solidaires, collégiales et coopératives, nous serons en mouvement !

Nous repartirons alors pour une ACTION COUP DE POING multi-facette et multi-collectif.
Ce Jeudi 06 MAI 2021.
Pour nous battre toujours contre cet état répressif, pour plus de justice sociale/démocratique/sociétale/climatique et tout ce qui émanera de nos réflexions communes futures, en assemblée populaire.
RDV un à 13H à l'occupation du Théâtredelacité

Nous avons bien conscience que nos problèmes sont systémiques, que nous sommes nombres à nous demander comment exiger plus de justice qu'elle soit sociale, sociétale, démocratique, de classe ou climatique...
Nous aimerions alors commencer a créer des espaces où l'on arrive à produire une pensée commune sur ces réflexions, pour nous organiser collectivement, expérimenter, sans être invectivé toute les trois secondes pour revenir sur un point précis de l'alinéa 32 du code 611166 qui finira par endormir la lutte comme toujours une fois qu'il sera obtenu. Ou pour nous positionner absolument sur la ré-ouverture des salles comme si la question de ce mouvement se situait à cet endroit...
(Je rappelle que l'assemblée d'occupation du théâtre de la cité a voté pour ne pas inclure la ré-ouverture des salles, comme une revendication portée par cette assemblée, notamment parce que stratégiquement ce n'est pas intéressant de parler de ça car cette revendication monopolise le débat public alors que ce mouvement est avant tout un mouvement social soucieux de la précarité qui s'abat de plus en plus sur nos sociétés et des droits prédateurs qu'opposent nos politiques actuelles...)

Tous les pans de nos civilisations suffoquent, il n'y a presque plus d'air disponible, si ce n'est pour les très peu nombreux mais néanmoins géants propriétaires qui possèdent et exploitent tout jusqu'a la dernière goutte...
(L'eau qui entre en bourse c'est flippant, après que l'industrie ait pu breveter le vivant...)
Pour rappel : + 62 MILLIARD pour Bernard Arnault en 2020 !! C'est la crise... (de fou rire)
La misère crève dehors, dans les rues pendant que des bâtiments vide éclairent nos villes, inconscients de nos méfaits puisqu'on délocalise nos incendies sur d'autres continents...

Notre cher Maire quant à lui, préfère que la Bourgeoisie puisse dormir tranquille dans les centre-villes, sans un seul précaire pour gâcher leur paysage.
Le spectacle de cette précarité ne peut leur être présenté sous les yeux !!
MOUDENC préfère criminaliser la pauvreté qui ne peut qu'augmenter sans un changement profond de modèle de société, qui a toujours généré de l'injustice sociale, mais qui actuellement génère une courbe d'injustice exponentielle.
Les politiques locales préfèrent tuer les dynamiques solidaires, exterminer les bastions de cultures populaires, expérimentales ou alternatives...
Effrayé par des pastèques, il décrocha, lui-même, son propre portrait...

Nous espérons participer a un mouvement aussi fort, social et soucieux de la justice, qu'a pu l'être LA COMMUNE en son temps.
Nous espérons, ceci dit, qu'une autre issue sera possible.
Le mouvement social appartient a tout le monde, plus il sera dense plus il sera juste, si nos organes de décision restent démocratiques.
Nous souhaitons commencer le dallage d'un mouvement solidaire, prêt à regarder la crise avec courage et a œuvrer collectivement pour l'encaisser au mieux.

Nous vous prions évidemment de respecter les gestes barrières aux dogmatismes et autres pensées limitées débilisantes.
De porter un masque, mais surtout pas un qui soit social, SVP...
Et bien évidemment, nous vous inciterons toujours à vous distancier d'un maître...

L'ASSEMBLÉE POPULAIRE DE LA COMMUNE DE TOULOUSE (la campagne)

Lien : https://toulouse.demosphere.net/rv/23215
Source : https://torresp2b.wixsite.com/auxartsetc
Source : message reçu le 3 mai 06h