Réagir (0)Covoiturage EnvoyeriCalPartager

vendredi 21 janvier 2022 à 20h15

atelier débat d'Espaces-Marx autour du fétichisme

atelier débat d'Espaces-Marx autour du fétichisme vendredi 21 janvier 2022 à 20h15 salle de la citoyenneté à l'espace St Cyprien

avec tous nos meilleurs vœux de santé et de réussite dans vos luttes

le bureau d'Espaces-Marx en Toulouse Occitanie vous informe :

http://www.espaces-marx.net

en Toulouse - Occitanie

vous invite à

participer à l'atelier-débat

animé par

Luc Brossard (φsicien-φlosophe)

sur

''Des pensées et objets fétiches aux…rapports religieux''

à partir d'une communication du philosophe

Norbert Lenoir

"Le fétichisme chez Marx :

Une mise en scène du capitalisme''

(au colloque Marx 1818-2018, in La Pensée n° 394)

Vendredi 21 janvier 2022, de 20h15 à 23h30

Au 1er étage de la Maison de la citoyenneté (rive gauche)

(métro St Cyprien, 20 place J. Diebold, 31300 Toulouse)


Le renouveau des questionnements communistes s'est accompagné de la renaissance de pensées critiques. Mais, tant que celles-ci n'alimenteront que des cercles académiques ou militants, elles resteront déconnectées des enjeux concrets posés par la crise d'un capitalisme globalisé, contribuant en retour à l'éparpillement des résistances qui lui sont opposées. Parmi les catégories élaborées et/ou analysées par Marx, s'il en est une dont on parle peu, c'est celle du fétichisme. C'est pourtant un concept que Marx met au centre de ses interrogations critiques. Et parmi celles-ci, il en est une, quasiment lancinante : comment le capitalisme en crise renaît-il de ses cendres ? Pour Norbert Lenoir, il ne peut renaître et se reproduire que grâce à une véritable mise en scène ! Mais celle-ci ne se résume pas au simple renouvellement de certains modes d'apparition objective que sont ses modes de création de pensées (et de production d'objets) fétiches, à la base de la consommation et de nos convoitises. C'est dans ces modes d'apparition des pensées et objets marchands que se constitue alors une subjectivité proprement capitaliste. Car la reproduction du capitalisme dépend de sa potentialité à produire aussi des sujets assujettis au monde de l'objectivité marchande, tout en étant des agents actifs de ce monde objectif. On voit alors en quoi il est bien plus difficile de se débarrasser du fétichisme (et donc du Capital) que d'une pensée religieuse … J'essaierai de présenter l'originalité des pensées de Marx et de Norbert Lenoir. On pourra aussi s'amuser à énumérer les objets (et les pensées) fétiches qui font le sel de nos existences aliénées dans notre univers ''ensorcelé''… Luc Brossard

Né à Marseille en 1963, Norbert Lenoir a étudié au lycée pilote de Marseilleveyre (https://anciens-eleves-marseilleveyre.fr/etab…). Agrégé de philosophie, il soutient ensuite sa thèse Domination et légitimité : Deux stratégies d'interrogation du politique chez J.-.J. Rousseau, avant d'enseigner la philosophie à Aix-en-Provence. Il a publié La démocratie et son histoire (l'interrogation philosophique au PUF en 2006), Marx et la double structure de la religion : de l'opium du peuple au fétichisme de la marchandise, (éd. Cécile Defaut, Nantes, 2014) : émission enregistrée **

(https://www.youtube.com/watch?v=4g8LE_e81lY)

image attachment

pièce jointe: flyer atelier pensées fétiches par Luc.doc

Lien : https://toulouse.demosphere.net/rv/24282
Source : message reçu le 6 janvier 23h