Réagir (0)Covoiturage EnvoyeriCalPartager

samedi 14 mai 2022 à 20h45

Comment faire vivre la mémoire des luttes sociales et politiques

Café politique

Entrée libre

Invité : Didier Daeninckx

Ex-ouvrier imprimeur, animateur culturel et journaliste. Romancier. « Écrivain contre l'oubli ». Auteur de très nombreux romans et nouvelles qui, au-delà de leurs sujets très divers (Commune de Paris, première et seconde guerres mondiales, colonisation, guerre d'Algérie …), ont en commun de nous proposer, via ce qu'on peut qualifier de « petites histoires de petites gens », une enquête sociale et politique sur un passé souvent oublié, travesti ou caché.

Comme cela est naturel, chaque génération s'attache à se frayer un chemin politique autonome, souvent en réaction vis-à-vis des générations qui l'ont précédée. La jeunesse actuelle ne fait pas exception avec le succès des marches pour le climat et le rejet des vieux syndicats et partis politiques.

Il n'empêche que la connaissance et la compréhension des luttes sociales et politiques passées est un atout majeur quand on veut éviter de retomber dans les mêmes ornières, celles qui ont été fatales à nos aînés.

Comment éviter les pièges du nationalisme exacerbé si l'on ne sait rien des féroces compétitions entre nationalismes européens qui ont engendré la catastrophe des deux guerres mondiales du 20ème siècle ?

Comment lutter efficacement contre le racisme si personne ne nous a jamais parlé de son épisode paroxystique qu'est la tentative d'extermination des juifs d'Europe par les nazis ?

Comment déjouer les pièges de l'extrême droite qui peut tenir un discours à la fois social, raciste et xénophobe sans rien connaître de l'idéologie national-socialiste ?

Comment défendre encore et toujours la liberté et la démocratie dans la vie sociale et politique si la transformation de l'insurrection populaire russe de 1917 en dictature sanguinaire d'un parti, puis d'un homme, nous est inconnue ? Comment lutter contre la xénophobie provoquée par la présence d'une forte immigration maghrébine et africaine en France sans rien savoir de la colonisation et de l'esclavage ? Et comment comprendre l'hostilité persistante entre français de souche et immigrés maghrébins si l'on n'a jamais entendu parler de la guerre d'Algérie ?

Comment croire qu'un autre monde est possible sans aucune connaissance de la révolution française, de la commune de Paris, de la révolution d'octobre, du front populaire, de la résistance antinazie ou du mouvement de mai 68 ? On a vite fait d'oublier. Dans un monde qui ne cesse d'accélérer, un sujet chasse l'autre. Le futile chasse l'essentiel. On regarde devant, rarement derrière. On glisse sous le tapis un passé peu glorieux. Pas d'examen critique. Pas de repentance. On nous invite plutôt à nous tourner vers l'horizon radieux offert par une croissance sans fin et la promesse d'innovations technologiques toujours plus merveilleuses. Pourtant la mémoire et l'analyse lucide du passé sont indispensables pour qui veut agir.

Mais pratiquement, concrètement, comment faire vivre cette mémoire ? Comment apprendre du passé ? C'est ce que nous vous invitons à venir débattre avec l'aide du romancier Didier Daeninckx.

Pour info, ce Café Politique, qui a lieu exceptionnellement un samedi soir, se tient dans le cadre de la manifestation « Didier Daeninckx, Écrire contre l'oubli » organisée à Balma les 13, 14 et 15 mai par l'association de lecture à voix haute Vent de Mots.

Une contribution :

La démocratie représentative et les luttes sociales

Lien : https://toulouse.demosphere.net/rv/24985
Source : http://lecafepolitique.free.fr/spip.php?rubri…
Source : message reçu le 14 avril 23h