Réagir (0)Covoiturage EnvoyeriCalPartager

dimanche 5 juin 2022 à 11h

Projection unique de court-métrage dans le cadre des Rencontres Raisons Sensibles

Dans le cadre des Rencontres Raisons Sensibles, projection unique suivie d'une rencontre avec la réalisatrice Aurélie Reinhorn et le CRS ! Collectif Raisons Sensibles.

Tarif unique : 4,50€ • achetez vos places dès le 21 mai

#Critique radicale du travail par l'humour absurde

RAOUT PACHA + SON ALTESSE PROTOCOLE

  • Réalisateur : Aurélie Reinhorn
  • Durée : 0h56
  • Année : 2021
  • Pays : France

RAOUT PACHA

France • 2019 • 28mn

Pour continuer à percevoir leurs minima sociaux, les bénéficiaires du RSA doivent désormais effectuer des travaux d'intérêt général (TIG). Dans une station balnéaire normande, Varec, être instable, rencontre le fantasque Clint qu'il doit initier aux joies du travail forcé. Jo, la sœur de Varec, s'improvise écrivaine publique auprès de personnes âgées pour les aider à accéder à leurs droits, malgré l'enfer des messageries automatiques de l'administration française. Ensemble, pourront-ils survivre à la réforme du R.A.P.T (Récupération des Actifs Potentiels du Travail) ?

Aurélie Reinhorn inaugure, avec ce premier opus, une critique acerbe du contrat social capitaliste. Ses trois anti-héros sabotent les règles du travail et désobéissent aux consignes en multipliant les tâches absurdes. Ils ré-inventent ensemble une nouvelle forme de résistance : la revendication du droit à l'inutile, à l'incertitude, à la poésie.

SON ALTESSE PROTOCOLE

France • 2021 • 28mn

Tout juste employée dans un parc d'attractions, Wanda peine à prendre ses marques. Elle a revêtu un encombrant costume de lutin facétieux : l'aventure banale d'une journée de travail peut commencer. Mais soudain, la voilà catapultée, au rang de Princesse ! Saura-t-elle être à la hauteur de ce rôle si convoité au sein du Parc ?

Avec ce deuxième court drôle et grinçant, Aurélie Reinhorn prolonge, par l'humour absurde, sa critique radicale du travail initiée avec Raout Pacha. Le monde du travail y est dépeint comme un monde de violences spectaculaires à travers une enfilade de protocoles incohérents, un management fantoche, une langue bureaucratique absconse qui frôle le non-sens et rend ce film à pleurer de lucidité.

Lien : https://toulouse.demosphere.net/rv/25144
Source : message reçu le 9 mai 19h