thème :
Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

mercredi 30 novembre 2011 à 20h30

Projection-débat "17 filles"

Mercredi 30 novembre à 20h30 à Toulouse, avant-première suivie d'une rencontre avec une des réalisatrices (achetez vos places à partir du lundi 21 novembre).

17 FILLES

Écrit et réalisé par Delphine et Muriel COULIN - France 2011 1h27mn - avec Louise Grinberg, Juliette Darche, Roxane Duran, Esther Garrel, Yara Pilartz, Solène Rigot, Noémie Lvovsky, Florence Thomassin, Carlo Brandt...

Du 14/12/11 au 27/12/11 à Toulouse

17 FILLESL'histoire - inspirée d'un fait divers survenu aux Etats-Unis en 2008 - est celle d'une sorte d'utopie collective purement impulsive, mise en pratique par un groupe de lycéennes qui veulent échapper à la vie qui leur est promise, faire un pas de côté par rapport aux normes sociales établies, qu'elles jugent étouffantes. Les 17 adolescentes du premier et très joli film des sœurs Coulin décident de prendre en main leur destin, d'aller à l'encontre du ronron dans lequel elles vivent, et ce par le truchement d'un choix aussi spectaculaire qu'étonnant.

Plantons déjà le décor, omniprésent dans le film : Lorient, ville maritime dont le nom initial L'Orient était porteur de bien des rêves d'ailleurs, à l'époque où le port était un point de départ vers les Indes ou les Amériques. Mais depuis cette heure glorieuse, Lorient a bien changé, détruite quasi-totalement par les bombardements de la Deuxième Guerre Mondiale, puis soumise à l'architecture triste des villes reconstruites à l'aube des années 50. Quant à son arsenal et son activité hauturière, ils sont désormais bien mal en point. Autant dire que pour les jeunes du coin, c'est plutôt le no future des Sex Pistols en ligne de mire. Ou, pire encore peut-être, à l'horizon pourtant bleu océan, ce sont stage minables, puis boulots de merde, avec une variante pour les filles : mariage précoce et enfants pour combler le vide d'une vie sociale qui ne s'annonce pas folichonne.
Alors qu'ont pour elles ces lycéennes qui puisse enrayer la machine à vieillir triste, briser le déterminisme et au passage les faire entrer quelques années plus tôt que prévu dans l'âge adulte ? Leur corps, la capacité de séduire et éventuellement se faire féconder. Une première fille, la meneuse Camille, apprend qu'elle est enceinte et n'hésite guère avant de décider et d'annoncer fièrement qu'elle compte bien garder le bébé. Du coup, les filles autour d'elle ont envie de faire de même, ensemble, de façon concertée et déterminée. Ce n'est pas juste un mimétisme idiot, comme celui qui pousse tous les adolescents à avoir le même jean slim, mais bien la conscience, certes un peu dingo, de réaliser un acte fort qui soude le groupe et les positionne d'égales à égales avec le monde des adultes, celui des parents, celui des enseignants.

Les réalisatrices jouent avec beaucoup de subtilité et d'inspiration de l'étrangeté de la situation, filment avec sensualité et malice la « chasse » au père (consentant ou non) puis la transformation simultanée du corps des filles. Elles posent un regard tendre, sans aucun jugement, sur l'adolescence et sur le peu de propositions un tant soit peu affriolantes que lui offre le monde des adultes.
Lorientaises elles-mêmes, les réalisatrices utilisent parfaitement le cadre étonnant de leur ville, à la fois étriquée et ouverte vers le ciel et la mer, la mise en scène usant à la fois du gris des bâtiments et du bleu azur pour évoquer les différents sentiments qui traversent les adolescentes. Des adolescentes remarquablement campées par des filles qui ont juste l'âge de leur rôle et qui sont pour la plupart des non professionnelles. A noter le choix remarquable de la bande son, tour à tour mélancolique (Devendra Banhart) ou énervée (Blood Red Shoes ou Tricky) dans les moments d'euphorie ou de colère.

Lien : https://toulouse.demosphere.net/rv/3008
Source : http://www.cinemas-utopia.org/toulouse/index....

Réagir

Informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site.

Proposer un commentaire c'est faire évoluer des idées de façon respectueuse et constructive. Les propos sortant de ce cadre seront supprimés.

Réagir

Soyez le premier à réagir!

Proposer un commentaire c'est faire évoluer des idées de façon respectueuse et constructive. Les propos sortant de ce cadre seront supprimés.