thème :
Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

dimanche 9 décembre 2012 à 20h

Projection-débat autour du film-documentair: "Les moissons du futur"

Les moissons du futur

projection des MOISSONS DU FUTUR en présence de la réalisatrice Marie Monique Robin

LES MOISSONS DU FUTUR

Comment l'agroécologie peut nourrir le monde

« Si on veut nourrir le monde, il faut de toute urgence interdire les poisons chimiques - pesticides et OGM - en développant des techniques agroécologiques, respectueuses des ressources naturelles, moins gourmandes en énergies fossiles et eau, captatrices de dioxyde de carbone et non plus émettrices de gaz à effet de serre comme l'est aujourd'hui l'agriculture chimique, et surtout saines pour l'environnement et les humains. » Marie Monique Robin

Après la mise en lumière des scandaleuses pratiques des multinationales agro-chimico-semencières avec « Le monde selon Monsanto » en 2008 et « Notre poison quotidien » en 2010, le film « Les moissons du futur » nous fait découvrir aux 4 coins du monde des pratiques alternatives paysannes pleines d'espoirs.

Nous avons entendu mille et une fois cette affirmation non discutable : sans les OGM (et toutes les friandises associées : herbicides, pesticides, engrais,...) on ne pourra pas nourrir les bientôt 9 milliards d'habitants de notre planète.

On ne peut que penser au désert vert des monocultures de soja roundup ready en Argentine, au Brésil et dans d'autres pays d'Amérique du sud qui laissent sur le bord de la route au sens propre des milliers de familles paysannes sous alimentées avant qu'elles ne soient contraintes de rejoindre les bidonvilles des mégapoles.

Il est quand même pour le moins paradoxal que la très grande majorité des populations souffrants de malnutrition soit des ....paysans.

L'agroécologie est tout le contraire d'une agro industrie unifiant tout sur son passage : je ne veux voir qu'un même épi breveté du nord au sud. Elle met en synergie les femmes et les hommes, les territoires et les pratiques culturales locales..

Le bonheur est au bout du milpa, du push-pull, des teikei, etc...Non, pas besoin de décodeur....pour découvrir ces pratiques et le rayonnement des femmes et des hommes qui en parlent.

Lien : https://toulouse.demosphere.net/rv/5005
Source : message reçu le 6 décembre 12h

Réagir

Informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site.

Proposer un commentaire c'est faire évoluer des idées de façon respectueuse et constructive. Les propos sortant de ce cadre seront supprimés.

Réagir

Soyez le premier à réagir!

Proposer un commentaire c'est faire évoluer des idées de façon respectueuse et constructive. Les propos sortant de ce cadre seront supprimés.